la Nuit Blanche 2013. JS Galerie, Bruxelles


une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée

“Se retirer en son coin est sans doute une pauvre expression. Si elle est pauvre, c’est qu’elle a de nombreuses images, des images d’une grande ancienneté, peut-être même des images psychologiquement primitives. Parfois plus simple est l’image, plus grands sont les rêves.”
G. Bachelard “La poétique de l’espace”

Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée habite l’espace tel un animal dans sa grotte, tel une pieuvre géante à l’aspect primitif et précieux.
Elle a prit possession des lieux, elle se déploie, se love dans sa demeure ; ses tentacules structurent la galerie, l’habite. Elles vont à notre rencontre, elles sont un guide, un fils d’Ariane.


Sculpture de tissus avec lumière noire. dim. variable H 3-5m x 5m-12m.

Performance sonore par le Kiosque des Arts et Offrandes. Suite for toy piano, et Aria de John Cage, Cadenza extraite d’Erosion I de Yoshihisa Taïra (1937-2005).

Photos Aurélie Choiral, JS galerie et Stéphane Gérard, galerie des Bains-Douches .

Vu à
La Nuit Blanche. 2013. JS galerie, Bruxelles.
Inauguration. 2011. galerie des Bains-Douches, Alençon.
Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée. 2008. galerie La Caserne, Joué-les-Tours.

la Nuit Blanche 2013. JS Galerie, Bruxelles


une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée

“Se retirer en son coin est sans doute une pauvre expression. Si elle est pauvre, c’est qu’elle a de nombreuses images, des images d’une grande ancienneté, peut-être même des images psychologiquement primitives. Parfois plus simple est l’image, plus grands sont les rêves.”
G. Bachelard “La poétique de l’espace”

Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée habite l’espace tel un animal dans sa grotte, tel une pieuvre géante à l’aspect primitif et précieux.
Elle a prit possession des lieux, elle se déploie, se love dans sa demeure ; ses tentacules structurent la galerie, l’habite. Elles vont à notre rencontre, elles sont un guide, un fils d’Ariane.


Sculpture de tissus avec lumière noire. dim. variable H 3-5m x 5m-12m.

Performance sonore par le Kiosque des Arts et Offrandes. Suite for toy piano, et Aria de John Cage, Cadenza extraite d’Erosion I de Yoshihisa Taïra (1937-2005).

Photos Aurélie Choiral, JS galerie et Stéphane Gérard, galerie des Bains-Douches .

Vu à
La Nuit Blanche. 2013. JS galerie, Bruxelles.
Inauguration. 2011. galerie des Bains-Douches, Alençon.
Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée. 2008. galerie La Caserne, Joué-les-Tours.

la Nuit Blanche 2013. JS Galerie, Bruxelles


une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée

“Se retirer en son coin est sans doute une pauvre expression. Si elle est pauvre, c’est qu’elle a de nombreuses images, des images d’une grande ancienneté, peut-être même des images psychologiquement primitives. Parfois plus simple est l’image, plus grands sont les rêves.”
G. Bachelard “La poétique de l’espace”

Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée habite l’espace tel un animal dans sa grotte, tel une pieuvre géante à l’aspect primitif et précieux.
Elle a prit possession des lieux, elle se déploie, se love dans sa demeure ; ses tentacules structurent la galerie, l’habite. Elles vont à notre rencontre, elles sont un guide, un fils d’Ariane.


Sculpture de tissus avec lumière noire. dim. variable H 3-5m x 5m-12m.

Performance sonore par le Kiosque des Arts et Offrandes. Suite for toy piano, et Aria de John Cage, Cadenza extraite d’Erosion I de Yoshihisa Taïra (1937-2005).

Photos Aurélie Choiral, JS galerie et Stéphane Gérard, galerie des Bains-Douches .

Vu à
La Nuit Blanche. 2013. JS galerie, Bruxelles.
Inauguration. 2011. galerie des Bains-Douches, Alençon.
Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée. 2008. galerie La Caserne, Joué-les-Tours.

la Nuit Blanche 2013. JS Galerie, Bruxelles


une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée

“Se retirer en son coin est sans doute une pauvre expression. Si elle est pauvre, c’est qu’elle a de nombreuses images, des images d’une grande ancienneté, peut-être même des images psychologiquement primitives. Parfois plus simple est l’image, plus grands sont les rêves.”
G. Bachelard “La poétique de l’espace”

Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée habite l’espace tel un animal dans sa grotte, tel une pieuvre géante à l’aspect primitif et précieux.
Elle a prit possession des lieux, elle se déploie, se love dans sa demeure ; ses tentacules structurent la galerie, l’habite. Elles vont à notre rencontre, elles sont un guide, un fils d’Ariane.


Sculpture de tissus avec lumière noire. dim. variable H 3-5m x 5m-12m.

Performance sonore par le Kiosque des Arts et Offrandes. Suite for toy piano, et Aria de John Cage, Cadenza extraite d’Erosion I de Yoshihisa Taïra (1937-2005).

Photos Aurélie Choiral, JS galerie et Stéphane Gérard, galerie des Bains-Douches .

Vu à
La Nuit Blanche. 2013. JS galerie, Bruxelles.
Inauguration. 2011. galerie des Bains-Douches, Alençon.
Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée. 2008. galerie La Caserne, Joué-les-Tours.

la Nuit Blanche 2013. JS Galerie, Bruxelles


une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée

“Se retirer en son coin est sans doute une pauvre expression. Si elle est pauvre, c’est qu’elle a de nombreuses images, des images d’une grande ancienneté, peut-être même des images psychologiquement primitives. Parfois plus simple est l’image, plus grands sont les rêves.”
G. Bachelard “La poétique de l’espace”

Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée habite l’espace tel un animal dans sa grotte, tel une pieuvre géante à l’aspect primitif et précieux.
Elle a prit possession des lieux, elle se déploie, se love dans sa demeure ; ses tentacules structurent la galerie, l’habite. Elles vont à notre rencontre, elles sont un guide, un fils d’Ariane.


Sculpture de tissus avec lumière noire. dim. variable H 3-5m x 5m-12m.

Performance sonore par le Kiosque des Arts et Offrandes. Suite for toy piano, et Aria de John Cage, Cadenza extraite d’Erosion I de Yoshihisa Taïra (1937-2005).

Photos Aurélie Choiral, JS galerie et Stéphane Gérard, galerie des Bains-Douches .

Vu à
La Nuit Blanche. 2013. JS galerie, Bruxelles.
Inauguration. 2011. galerie des Bains-Douches, Alençon.
Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée. 2008. galerie La Caserne, Joué-les-Tours.

la Nuit Blanche 2013. JS Galerie, Bruxelles


une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée

“Se retirer en son coin est sans doute une pauvre expression. Si elle est pauvre, c’est qu’elle a de nombreuses images, des images d’une grande ancienneté, peut-être même des images psychologiquement primitives. Parfois plus simple est l’image, plus grands sont les rêves.”
G. Bachelard “La poétique de l’espace”

Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée habite l’espace tel un animal dans sa grotte, tel une pieuvre géante à l’aspect primitif et précieux.
Elle a prit possession des lieux, elle se déploie, se love dans sa demeure ; ses tentacules structurent la galerie, l’habite. Elles vont à notre rencontre, elles sont un guide, un fils d’Ariane.


Sculpture de tissus avec lumière noire. dim. variable H 3-5m x 5m-12m.

Performance sonore par le Kiosque des Arts et Offrandes. Suite for toy piano, et Aria de John Cage, Cadenza extraite d’Erosion I de Yoshihisa Taïra (1937-2005).

Photos Aurélie Choiral, JS galerie et Stéphane Gérard, galerie des Bains-Douches .

Vu à
La Nuit Blanche. 2013. JS galerie, Bruxelles.
Inauguration. 2011. galerie des Bains-Douches, Alençon.
Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée. 2008. galerie La Caserne, Joué-les-Tours.

la Nuit Blanche 2013. JS Galerie, Bruxelles


une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée

“Se retirer en son coin est sans doute une pauvre expression. Si elle est pauvre, c’est qu’elle a de nombreuses images, des images d’une grande ancienneté, peut-être même des images psychologiquement primitives. Parfois plus simple est l’image, plus grands sont les rêves.”
G. Bachelard “La poétique de l’espace”

Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée habite l’espace tel un animal dans sa grotte, tel une pieuvre géante à l’aspect primitif et précieux.
Elle a prit possession des lieux, elle se déploie, se love dans sa demeure ; ses tentacules structurent la galerie, l’habite. Elles vont à notre rencontre, elles sont un guide, un fils d’Ariane.


Sculpture de tissus avec lumière noire. dim. variable H 3-5m x 5m-12m.

Performance sonore par le Kiosque des Arts et Offrandes. Suite for toy piano, et Aria de John Cage, Cadenza extraite d’Erosion I de Yoshihisa Taïra (1937-2005).

Photos Aurélie Choiral, JS galerie et Stéphane Gérard, galerie des Bains-Douches .

Vu à
La Nuit Blanche. 2013. JS galerie, Bruxelles.
Inauguration. 2011. galerie des Bains-Douches, Alençon.
Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée. 2008. galerie La Caserne, Joué-les-Tours.

galerie des Bains-Douches. 2011. Alençon


une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée

“Se retirer en son coin est sans doute une pauvre expression. Si elle est pauvre, c’est qu’elle a de nombreuses images, des images d’une grande ancienneté, peut-être même des images psychologiquement primitives. Parfois plus simple est l’image, plus grands sont les rêves.”
G. Bachelard “La poétique de l’espace”

Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée habite l’espace tel un animal dans sa grotte, tel une pieuvre géante à l’aspect primitif et précieux.
Elle a prit possession des lieux, elle se déploie, se love dans sa demeure ; ses tentacules structurent la galerie, l’habite. Elles vont à notre rencontre, elles sont un guide, un fils d’Ariane.


Sculpture de tissus avec lumière noire. dim. variable H 3-5m x 5m-12m.

Performance sonore par le Kiosque des Arts et Offrandes. Suite for toy piano, et Aria de John Cage, Cadenza extraite d’Erosion I de Yoshihisa Taïra (1937-2005).

Photos Aurélie Choiral, JS galerie et Stéphane Gérard, galerie des Bains-Douches .

Vu à
La Nuit Blanche. 2013. JS galerie, Bruxelles.
Inauguration. 2011. galerie des Bains-Douches, Alençon.
Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée. 2008. galerie La Caserne, Joué-les-Tours.

galerie des Bains-Douches. 2011. Alençon


une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée

“Se retirer en son coin est sans doute une pauvre expression. Si elle est pauvre, c’est qu’elle a de nombreuses images, des images d’une grande ancienneté, peut-être même des images psychologiquement primitives. Parfois plus simple est l’image, plus grands sont les rêves.”
G. Bachelard “La poétique de l’espace”

Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée habite l’espace tel un animal dans sa grotte, tel une pieuvre géante à l’aspect primitif et précieux.
Elle a prit possession des lieux, elle se déploie, se love dans sa demeure ; ses tentacules structurent la galerie, l’habite. Elles vont à notre rencontre, elles sont un guide, un fils d’Ariane.


Sculpture de tissus avec lumière noire. dim. variable H 3-5m x 5m-12m.

Performance sonore par le Kiosque des Arts et Offrandes. Suite for toy piano, et Aria de John Cage, Cadenza extraite d’Erosion I de Yoshihisa Taïra (1937-2005).

Photos Aurélie Choiral, JS galerie et Stéphane Gérard, galerie des Bains-Douches .

Vu à
La Nuit Blanche. 2013. JS galerie, Bruxelles.
Inauguration. 2011. galerie des Bains-Douches, Alençon.
Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée. 2008. galerie La Caserne, Joué-les-Tours.

galerie des Bains-Douches. 2011. Alençon


une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée

“Se retirer en son coin est sans doute une pauvre expression. Si elle est pauvre, c’est qu’elle a de nombreuses images, des images d’une grande ancienneté, peut-être même des images psychologiquement primitives. Parfois plus simple est l’image, plus grands sont les rêves.”
G. Bachelard “La poétique de l’espace”

Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée habite l’espace tel un animal dans sa grotte, tel une pieuvre géante à l’aspect primitif et précieux.
Elle a prit possession des lieux, elle se déploie, se love dans sa demeure ; ses tentacules structurent la galerie, l’habite. Elles vont à notre rencontre, elles sont un guide, un fils d’Ariane.


Sculpture de tissus avec lumière noire. dim. variable H 3-5m x 5m-12m.

Performance sonore par le Kiosque des Arts et Offrandes. Suite for toy piano, et Aria de John Cage, Cadenza extraite d’Erosion I de Yoshihisa Taïra (1937-2005).

Photos Aurélie Choiral, JS galerie et Stéphane Gérard, galerie des Bains-Douches .

Vu à
La Nuit Blanche. 2013. JS galerie, Bruxelles.
Inauguration. 2011. galerie des Bains-Douches, Alençon.
Une histoire d’intérieurs, ou la demeure habitée. 2008. galerie La Caserne, Joué-les-Tours.